Zéro-déchet, up-cycling et reconstruction

Le cycle du vêtement se complète par différentes options dont les technique de création et de conception zéro-déchet, l’up-cycling et la reconstruction à partir de vêtements et accessoires existants.

Le zéro-déchet

Qu’est-ce qu’un modèle zéro-déchet

Le zéro-déchet est une technique de création qui permet d’éviter tout déchet textile généré par la conception du modèle.

Il existe différentes approches pour créer un vêtement zéro-déchet, que ce soit en utilisant un patron zéro-déchet, en drapant, en fronçant, ou en tricotant. Le plus important est d’exploiter entièrement le tissu et de ne rien laisser

Les déchets textiles sont aussi une perte de ressources, naturelles et humaines, qui ont été mobilisées pour fabriquer les textiles et les vêtements. Il est essentiel de s’attaquer à la source du problème en maximisant l’usage des tissus et en minimisant le gaspillage. Une approche de création zéro-déchet réduit les pertes de tissus et les besoins en ressources naturelles. 

L’idée d’utiliser l’intégralité du tissu n’est pas nouvelle. En effet, la fabrication de kimonos japonais ou les saris indiens avait déjà recours à ce procédé. 

Traditionnellement, les textiles étaient considérés comme des biens de grande valeur. Les matières premières étaient produites en petites quantités et la plupart des procédés de production s’effectuaient à la main, poussant ainsi à optimiser l’utilisation des tissus. Avec la révolution industrielle et l’invention des fibres artificielles, les textiles ont pu être fabriqués en plus grandes quantités et à moindres coûts. Le système de production de vêtements donne alors la priorité à la rapidité du débit, quitte à gaspiller certaines ressources pour assurer une offre rapide de nouveaux vêtements sur le marché.

L’up-cycling

Qu’est-ce que la technique de l’up-cycling 

L’up-cycling consiste à recycler un matériau « par le haut » (up) pour créer un nouveau produit de qualité égale ou supérieure. Dans le domaine de la mode, il s’agit de prolonger la vie des matériaux grâce à la création.

Dans sa définition de l’up-cycling, Redress inclut l’utilisation de déchets textiles issus d’autres domaines que celui du vêtement. Dans le cas où les déchets textiles proviennent uniquement de vêtements jetés, leur réutilisation concerne alors la technique de la reconstruction.

Il est important de comprendre la différence entre « up-cycling”, “recyclage” et “downcycling”, termes qui sont parfois confondus. Le tableau suivant explique ces différences. 

L’up-cycling des déchets textiles permet de prolonger le cycle de vie du tissu original et de réduire la production inutile de textiles (et donc la demande en ressources naturelles). De plus, les tissus abîmés ou démodés habituellement jetés, peuvent retrouver une valeur en étant reconvertis en produit de qualité supérieure. 

Il existe plusieurs manières d’up-cycler, par exemple utiliser des restes de textiles pour fabriquer des vêtements ou retransformer un tissu en nouvelles fibres textiles, notamment en se servant des chutes. 

L’up-cycling peut être adopter à grande échelle à travers l’industrie. Par exemple, la marque Patagonia se sert des restes de tissus de sa production pour les retransformer en fibres textiles et créer de nouveaux produits.

Le terme “reconstruction” est une forme d’up-cycling mais définit la réutilisation des textiles issus de vêtements préfabriqués (prototypes ou vêtements prêt-à-porter). 

La reconstruction

Qu’est-ce que la technique de reconstruction

La reconstruction est un procédé qui consiste à créer de nouveaux vêtements à partir de vêtements déjà portés ou produits en commençant par les déconstruire pour ensuite créer de nouveaux modèles. Le terme « reconstruction » désigne une forme d’up-cycling. 

Cette technique est sans limites. Les vêtements déconstruits peuvent être réutilisés de façons variées pour maximiser l’utilisation des textiles. Même les vêtements abîmés ou mal coupés peuvent être transformés. Une fois déconstruits, les tissus peuvent être drapés ou découpés selon un patron. Il est aussi possible de créer un tout nouveau tissu en découpant le vêtement en lambeaux et en associant ceux-ci à d’autre(s) tissu(s). Néanmoins, la bonne qualité et les finitions sont essentielles – personne ne veut d’un « nouveau » vêtement s’il a l’air d’un objet de récupération

Les taux de consommation de vêtements ont récemment augmenté, notamment à cause des rapides changements de tendances et des prix attractifs. Lorsque la consommation augmente, les déchets augmentent également. Pourtant, la majorité des vêtements jetés et envoyés en site d’enfouissement des déchets sont encore en bon état et représentent une perte considérable de ressources. Réutiliser ces vêtements dans les chaînes de production constitue donc une formidable opportunité économique. 

Avant la reconstruction, la première chose à prendre en compte est la réutilisation des vêtements en l’état (option la plus respectueuse en matière d’environnement). D’après Kate Fletcher, professeur de développement durable, de design et mode au Centre pour la Mode Durable à l’université des Arts de Londres (UAL) : « l’énergie utilisée pour collecter, trier et revendre des vêtements de seconde main est 10 à 20 fois moins importante que l’énergie nécessaire pour produire un nouveau vêtement ». 

S’il s’agit de vêtements aux motifs démodés, le choix de vêtements abîmés ou d’échantillons offrira plus d’opportunités pour la reconstruction. Cette technique peut prolonger le cycle de vie des textiles et réduire la production inutile de nouveaux tissus, réduisant ainsi la demande en ressources naturelles et les problèmes liés à la gestion des déchets. 

« Prolonger la vie d’un vêtement de neuf mois permettrait de diminuer les empreintes carbone, d’eau et de déchets d’environ 20 à 30% et d’économiser près de 3 milliards de livres de ressources chaque année. 

En créant à partir de la reconstruction, on propose aux consommateurs des alternatives aux cycles non-durables de production et de consommation. Les consommateurs ont un rôle clef à jouer pour changer le fonctionnement actuel de l’industrie. Une plus grande variété de choix permet aux consommateurs de prendre des décisions plus responsables et, puisque les vêtements de seconde main ne sont pas au goût de tout le monde, la reconstruction offre une alternative intéressante pour proposer des vêtements “neufs”. Avec la reconstruction, il existe aussi plus de possibilités et de flexibilité grâce à la réutilisation de vêtements de tous les jours. 


En savoir plus à propos du zéro-déchet

Vidéo : Le Zéro-déchet – The EcoChic Design Award | youtu.be/rikkAuaoUGs | Cette vidéo de 4:30 minutes est une introduction à différentes approches de reconstruction et comprend des interviews avec des créateurs utilisant cette technique. 

Guide de la Technique Zéro-déchet du EcoChic Design Award | www.ecochicdesignaward.com/learn | Ce document est une introduction à différentes approches zéro-déchet et comprend des exemples de marques, de créateurs, de projets et de cas pratiques. 


En savoir plus à propos de l’up-cycling 

Vidéo : L’up-cycling – The EcoChic Design Award | youtu.be/U_f_MNIUC54 | Cette vidéo de 4 minutes offre une introduction aux différentes approches up-cycling et inclut des interviews de créateurs adeptes de cette technique.

Guide technique de l’up-cycling – The EcoChic Design Award | www.ecochicdesignaward.com/learn | Ce guide offre une introduction aux différentes approches up-cycling et inclut des exemples de marques, de créateurs et de projets ainsi qu’une étude de cas.

Exercice d’up-cycling selon Classics Anew – The EcoChic Design Award | www.ecochicdesignaward.com/learn | Ce guide décrit étape-par-étape la démarche up-cycling de la collection Classics Anew de Janko Lam. 


En savoir plus à propos de la reconstruction

Les ressources suivantes peuvent être utilisées par l’enseignant et les étudiants pour enrichir les connaissances autour de la technique de la reconstruction. 

Vidéo : La Reconstruction – The EcoChic Design Award | youtu.be/YDkO52LG-U8 | Cette vidéo de 4:30 minutes est une introduction à différentes approches de reconstruction et comprend des interviews avec des créateurs utilisant cette technique.

Guide de la Technique de Reconstruction – The EcoChic Design Award | www.ecochicdesignaward.com/learn | Ce guide offre une introduction aux différentes approches de reconstruction et inclut des exemples de marques, de créateurs et de projets ainsi qu’une étude de cas. 

Guide de la Reconstruction avec Wan & Wong Fashion – The EcoChic Design Award | www.ecochicdesignaward.com/learn | Ce guide détaille étape par étape le procédé de reconstruction à travers une série d’images, élaboré par Kelvin Wan et Joyce Wong pour leur marque Wan & Wong Fashion.


Référence 

www.ecochicdesignaward.com/learn-additional-resources

Crédits des images de l’entête

Unsplash


Abonnement aux nouvelles

Les derniers articles par Marco Roy (tout voir)

Marco Roy

Professionnel de l’industrie de la mode, Marco Roy a occupé plusieurs postes en développement de produits et de collections pour des marques de vêtements nationales et internationales. Depuis 2013, il collabore avec plusieurs organismes au développement de la main-d’œuvre et de la formation par l’entremise de son poste de coordonnateur des affaires publiques de l’École de mode du Cégep Marie-Victorin.