Qu’est-ce que la mode éthique

De plus en plus, les réseaux sociaux et les actualités nous parlent de mode éthique, écologique, slow wear et de plusieurs autres termes qui s’associent à une production et une consommation durables de vêtements et d’accessoires mode.

mode-durable-2

Cette tendance est une préoccupation de plus en plus présente et on commence à réaliser l’urgence de consommer moins et mieux, car nos habitudes de consommation ont un impact direct sur l’environnement et notre société. Un premier pas dans la bonne direction est de s’informer et de poser des gestes simples et concrets.

Voici une brève description de certaines expressions importantes à connaitre et à différencier

Mode circulaire

Selon Catherine Dauriac, journaliste membre permanent de Fashion Révolution France, la mode circulaire est :

un modèle économique en boucle fermée. En fin de vie, le produit est réutilisé pour créer de nouveaux produits avec par exemple, le recyclage des tissus en nouveau fil ou l’up-cyclage des vêtements en nouveaux vêtements grâce au design, à la coupe et à la couture.

Exemples : la marque d’upcycling Les Récupérables d’Anaïs Dautais propose des collections réalisée à partir de linge de maison vintage, de rouleaux… collectés auprès, entre autres, du Relais/Emmaüs. Les créations, en série limitée, sont confectionnées en atelier d’insertion valorisant le savoir-faire français. Puisant son inspiration dans la musique, l’art et la culture urbaine, la marque  W.Y.L.D.E. sélectionne des vêtements vintage, les transforme et les enrichit pour créer, à la main, des pièces uniques aux accents rock et contemporain. Des créations “remade in France” à l’identité forte.

Le forum dédié à la mode circulaire « Fashion Green Days » permet de montrer les limites de l’économie linéaire dans le secteur de la mode et de l’habillement ainsi que les solutions techniques, économiques et sociétales pour appliquer les principes de l’économie circulaire dans la filière Mode.

Mode durable ou Slow-Wear

La mode durable a pour objectif d’inciter les consommateurs à acheter des vêtements de meilleure qualité afin de les porter plus longtemps, d’en consommer moins et de les porter d’une saison sur l’autre. La mode durable se distingue par l’utilisation de matières premières et de techniques de production respectueuses de l’environnement et des conditions de travail qui respectent les individus et la société.

La mode durable préserve l’écosystème, la vie de ceux qui travaillent dans ce secteur, leur savoir-faire et leurs besoins, sans impacter la capacité des générations futures.

Mode responsable

Pour Majdounine Sbai, sociologue spécialisée en environnement la mode responsable signifie :

que les entreprises cherchent à garantir les impacts sociaux et environnementaux de tous les aspects de la chaine, de la fabrication, à la commercialisation, y compris chez leurs sous-traitants. On parle dans ce cas de responsabilité sociétale des entreprises. Aujourd’hui certains utilisent aussi le terme de slow fashion. Une mode lente qui invite à ralentir. C’est une approche plus qualitative que quantitative.

Exemple : l’initiative éco-responsable Clothes the Loop de The North Face. Ce programme propose aux consommateurs de déposer leurs vêtements et chaussures dans les boutiques de la marque. Les articles déposés sont envoyés à un centre de recyclage où ils sont triés. Ils sont ensuite reconditionnés, réparés ou transformés pour une réutilisation, prolongeant ainsi leur durée de vie. Un pop-up store Altermundi présentera une sélection de ses marques avec un focus sur la gamme zéro déchet et la mode éthique, dans la Salle des Fresques du Pavillon Élysée, du 20 au 28 avril de 11h à 20h.

Mode écologique

La mode écologique se préoccupe de l’environnement en utilisant des matières premières et des techniques de production qui sont écologiques.

Mode éthique

La mode éthique s’inspire du commerce équitable. Elle démontre une conscience sociale de la production du vêtement. Ce terme est aussi utilisé pour désigner la mode écologique, la mode recyclée et parfois même la mode durable et locale. Elle représente donc le concept complet de la mode responsable.

Mode locale

La mode locale désigne un produit développé localement et qui réduit l’empreinte écologique.

Mode recyclée

La mode recyclée se définit par l’utilisation de vêtements et autres matériaux ayant déjà eu une première vie pour créer de nouveaux vêtements et accessoires mode.

Mode vegan

La mode vegane est fabriquée sans aucun produit d’origine animale : pas de cuir, pas de fourrure, pas de laine, de soie, de plumes.

Empreinte écologique

L’empreinte écologique est la quantité de surface terrestre requise pour produire les biens et services que nous consommons et absorber les déchets que nous produisons.

La responsabilité des marques de vêtements et d’accessoires mode

Greenpeace-logo

Pour atteindre une mode sans toxiques d’ici à 2020, Greenpeace a mis en place le Défi Detox qui invite toutes les marques de vêtement à s’engager à cesser d’utiliser et de rejeter des produits toxiques pour la production de vêtements et d’accessoires mode.

Trois principes doivent être respectés par les marques :

  1. Prévention et précaution : en raison des incertitudes scientifiques, mieux vaut prendre des mesures pour éliminer les produits chimiques dangereux.
  2. Droit d’information : les personnes qui vivent à proximité des conduites d’évacuation des usines ou des ateliers ont droit à la transparence, et les consommateurs ont le droit d’être informés sur les rejets de produits chimiques dangereux dans l’environnement et les cours d’eau.
  3. Élimination : il faut mettre fin à tous les rejets de substances toxiques, car il n’existe pas de seuil d’innocuité pour l’environnement.

Chaque année, Greenpeace publie le Podium Detox qui fait le classement des marques qui se sont engagées à se désintoxiquer. Découvrez les leaders, les greenwashers et les losers du Podium Detox ici

Source : Greenpeace – Défi Detox

mode-durable-3

frdlogo-224
 
logo

D’autres associations internationales font la promotion de bonnes pratiques comme Fashion Revolution et Clean Clothes. Leur objectif est de dénoncer les marques qui ont une démarche inacceptable pour l’environnement et la société et de guider les consommateurs et les marques dans la bonne direction.

Les étiquettes et les certifications de la mode éthique

Pour reconnaitre les produits mode éthiques, plusieurs marques y apposent des étiquettes qui informent les consommateurs. Celles-ci confirment les bonnes pratiques de culture, de production et de respect de critères sociaux.

eko-logo-white-2-

L’étiquette EKO, se soucie de la culture et de la transformation du coton ou de son emballage. Pas question donc d’utiliser du chlore par exemple pour le blanchiment. EKO se préoccupe aussi de plusieurs conditions sociales lié à la culture et à l’emballage du produit. www.skalint.com

gots-logo1

L’étiquette GOTS est reconnue comme une référence mondiale pour les textiles fabriqués à partir de fibres biologiques. Elle définit des critères environnementaux de haut niveau tout au long de la chaine d’approvisionnement des textiles biologiques et requiert également le respect de critères sociaux. www.global-standard.org

image001

L’étiquette OEKO-TEXO 100 contrôle de substances indésirables garantit qu’il n’y a ni formol, ni métaux lourds, pas de colorants azoïques dangereux. www.oeko-tex.com

mode-durable-4

La qualité du vêtement

La qualité de la production du vêtement est aussi importante que celle des matières utilisées, car un vêtement produit avec des produits de qualité est beaucoup plus durable. Acheter des vêtements de meilleure qualité, c’est souvent en acheter moins et les porter plus longtemps. Donc, mieux consommer pour moins consommer!

Le savais-tu ?

  • La culture du cotonnier consomme 60 fois plus que celle de céréales ou de salades.
  • L’industrie du textile est responsable de 10% des émissions planétaires de carbone. Soit la plus forte proportion, juste après l’industrie pétrolière.
  • Nos vêtements neufs sont imbibés de produits chimiques. Pour limiter notre exposition, chaque vêtement neuf devrait être lavé 2 fois de suite à la machine (séparé du reste du linge) avant d’être porté.

La mode éthique au Québec

Pour découvrir la mode ethique au Québec tu peux lire le livre de Sonia Paradis, Directrice de La Fabrique éthique, qui a pour titre Porter le changement. Par son livre, Sonia examine les solutions employées par les écodesigners du Québec pour adresser les enjeux environnementaux et sociaux reliés à la surconsommation de produits mode.

Appuyé par 28 entrevues inspirantes de créateurs, d’organisations et d’acteurs influents de la mode éthique québécoise, cet ouvrage démontre comment l’approvisionnement en fibres écoresponsables, les processus d’ennoblissement écologiques, le recyclage, les stratégies de design innovantes, la production locale et les habitudes de consommation conscientes et créatives détiennent le pouvoir de créer une industrie de mode locale et durable capable d’avoir une influence positive sur notre environnement et notre communauté.

1724478

Achète ta copie du livre ici

Source : La Fabrique Éthique

Tu veux en savoir plus ?

Pour en savoir plus sur la mode éthique, Équiterre a développé un guide où tu retrouveras un portrait de l’industrie du textile et du vêtement dans le monde, les avantages des produits équitables, le cycle de vie d’un vêtement et la récupération.

guide-vetement-responsable-equiterre

Télécharge le Guide vêtement responsable ici

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Pexels, FranceInfo, FashionGreenDays

Marco Roy

Professionnel de l’industrie de la mode, Marco Roy a occupé plusieurs postes en développement de produits et de collections pour des marques de vêtements nationales et internationales. Depuis 2013, il collabore avec plusieurs organismes au développement de la main-d’œuvre et de la formation par l’entremise de son poste de coordonnateur des affaires publiques de l’École de mode du Cégep Marie-Victorin.

Copy link
Powered by Social Snap