Des couvre-visages qui redonnent à la Fondation Collège Marie-Victorin

LE KIOSQUE de Tabloïde mode propose une collection de couvre-visages développés et confectionnés à Montréal dans le quartier HoMa

Dans une démarche de consommation responsable, chaque couvre-visage est unique et confectionné dans de petites pièces de matière qui seraient normalement placées au recyclage, car leur taille est insuffisante pour en faire un vêtement. Offerts en taille junior et adulte, ils se distinguent par la qualité de la confection et l’utilisation de matières prélevées qui stabilisent le tissu lors de la coupe, du lavage et du séchage à la machine. 

Soucieux de redonner à la communauté et d’avoir un impact social, LE KIOSQUE remet, jusqu’au 15 juin, 1 $ par masque vendu à la Fondation Collège Marie-Victorin qui soutient les étudiants dans le besoin en cette période de pandémie. De plus, la Fondation vient en aide aux étudiants du Cégep Marie-Victorin qui ont des difficultés financières à poursuivre leur démarche d’apprentissage.

Le style du masque proposé par LE KIOSQUE est inspiré des normes AFNOR, organisme de normalisation, qui a développé un référentiel de fabrication de masques à usage non sanitaire dit « masques barrières ». Leurs normes permettent de concevoir en atelier des masques barrières qui répondent à un niveau de performance moins ambitieux que celui des masques chirurgicaux et FFP2, destinés en priorité aux professionnels de santé. 

Les masques sont disponibles à la page LE KIOSQUE du site TABLOÏDE MODE au coût de 15 $ chacun.

Protégeons-nous, soyons solidaires et consommons de manière responsable avec LE KIOSQUE

Visitez Le Kiosque et ses masques

tabloidemode.media/le-kiosque

info@tabloidemode.media

Source et crédits

Fondation Collège Marie-Victorin | AFNOR | Images Nations Unies Covid-19


Abonnement aux nouvelles

Loading

Marco Roy

Professionnel de l’industrie de la mode, Marco Roy a occupé plusieurs postes en développement de produits et de collections pour des marques de vêtements nationales et internationales. Depuis 2013, il collabore avec plusieurs organismes au développement de la main-d’œuvre et de la formation par l’entremise de son poste de coordonnateur des affaires publiques de l’École de mode du Cégep Marie-Victorin.

0