PARACHUTE : MODE SUBVERSIVE DES ANNÉES 80 – Musée McCord

PARACHUTE : « NOUS NOUS SOMMES SIMPLEMENT LAISSÉ ENTRAÎNER PAR LA MUSIQUE »

La marque culte Parachute et l’influence d’un genre musical né à la fin des années 1970.

Alexis Walker, Conservatrice adjointe, Costume, mode et textiles, Musée McCord

13 mai 2021

Dans les années 1980, la marque Parachute se distingue par son avant-gardisme dans le design de mode. Fondée par l’architecte et urbaniste américain Harry Parnass et la créatrice de vêtements britannique Nicola Pelly, l’entreprise montréalaise accédera au succès planétaire avec ses vêtements aux lignes architecturales et à l’allure androgyne. Au milieu de la décennie, Parachute est une marque culte aux États-Unis, en Europe et au Japon et affiche un chiffre d’affaires annuel de près de 27 millions de dollars US.

Le duo considère la création de vêtements comme de l’art conceptuel, un défi au conformisme et aux règles établies. Dans sa pratique, il cherche plus à repousser les frontières qu’à se plier aux demandes du marché de masse.

Jean-Claude Lussier, Défilé organisé au Limelight de Montréal, 5 mars 1979. Prêt de Nicola Pelly © Jean-Claude Lussier

Cette résistance au courant dominant est présente dès les débuts marginaux de la marque, influencés par la scène New Wave montréalaise et la faune nocturne des boîtes de nuit de la ville à la fin des années 1970. La sensibilité New Wave, son esprit novateur, inspire les designers, qui sont séduits par sa flamboyance et son expressivité.

« Nous nous sommes simplement laissé entraîner par la musique »dira Harry Parnass.

De nombreux groupes se font connaître dans le milieu New Wave montréalais avant d’obtenir un succès international, dont Rational Youth, The American Devices et Men Without Hats.

La musique aura une influence durable sur les designers, et l’association de la marque à des musiciens célèbres des années 1980 sera favorable aux uns comme aux autres. À l’ère de MTV et du vidéoclip, les vedettes de la musique doivent se distinguer par une tenue vestimentaire d’avant-garde.

Jean-Claude Lussier, Défilé organisé au Limelight de Montréal, 5 mars 1979. Prêt de Nicola Pelly © Jean-Claude Lussier

Les stars du rock et de la pop affluent vers les boutiques Parachute, où elles peuvent trouver un style de vêtement unique et expérimental. Leur mode de vie anticonformiste en fait des ambassadeurs tout désignés pour la marque, qui obtient ainsi une couverture médiatique de masse tout en faisant valoir sa marginalité.

Jean-Claude Lussier, Défilé organisé au Limelight de Montréal, 5 mars 1979. Prêt de Nicola Pelly © Jean-Claude Lussier

Parnass et Pelly contribueront à modeler l’image de certaines des icônes de la musique de l’époque, y compris Madonna, Peter Gabriel, Duran Duran, David Bowie, Michael Jackson et Grace Jones.

À PROPOS DE L’AUTEURE

Alexis Walker, Conservatrice adjointe, Costume, mode et textiles, Musée McCord

Alexis Walker, Conservatrice adjointe, Costume, mode et textiles, Musée McCord

En plus de faire de la recherche sur l’histoire de l’industrie du vêtement de Montréal et d’en assurer la diffusion, Alexis nous fait découvrir les multiples facettes de la communauté de la mode montréalaise. Elle s’intéresse particulièrement aux liens entre la mode contemporaine et l’art, la musique, le cinéma et la culture pop. Alexis est également une brodeuse et une artiste textile.
Les derniers articles par Marco Roy (tout voir)

Marco Roy

Professionnel de l’industrie de la mode, Marco Roy a occupé plusieurs postes en développement de produits et de collections pour des marques de vêtements nationales et internationales. Depuis 2013, il collabore avec plusieurs organismes au développement de la main-d’œuvre et de la formation par l’entremise de son poste de coordonnateur des affaires publiques de l’École de mode du Cégep Marie-Victorin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.